Affaire des écoutes : «Pas très fute-fute d'avoir utilisé ce code», lance l'avocat de Paul Bism

3 Просмотры
Издатель
« Ce n'est pas très fute-fute d'avoir utilisé ce code », confie d'entrée de jeu Me Frédérik-Karel Canoy, au premier jour du procès de l'affaire dite des « écoutes » impliquant l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy. L'avocat de Paul Bismuth affirme que son client est « très affecté » que l'ancien Président et son avocat Thierry Herzog aient emprunté son nom pour communiquer via une ligne secrète.

En 2014, Nicolas Sarkozy utilisait une ligne secrète, grâce à une carte SIM prépayée sous l'alias « Paul Bismuth », un nom issu d'une connaissance du lycée de Thierry Herzog, avocat de l'ancien président, et qui est également impliqué dans l'affaire.

Le tribunal a finalement suspendu l'audience jusqu'à jeudi le temps de réaliser une expertise médicale d'un des trois prévenus : le ex-haut magistrat Gilbert Azibert.

Mais le vrai Paul Bismuth s'est donc bien constitué partie civile. Une première surprise dans ce procès qui va se dérouler jusqu'au 10 décembre.
Категория
Приключения онлайн
Комментариев нет.